Histoire

L’ESI a été créé à Archamps en 1994 à l’initiative d’un groupe de physiciens travaillant au CERN et d’un cluster d’universités françaises et allemandes, dans le but de développer des formations de haut niveau en lien avec des technologies mises au point au CERN.

 

Le soutien logistique et financier d’Archamps Technopole et des autorités haut-savoyardes a permis de consolider les premières initiatives. Aujourd’hui le Conseil départemental et le Syndicat Mixte d’Aménagement du Genevois continuent à contribuer activement au développement de l’ESI.

 

Le mandat du premier président de l’ESI, Denis Linglin (CNRS), a permis de faire émerger deux filières :

  • La première dans le domaine des accélérateurs de particules avec l’intégration de  JUAS - Joint Universities Accelerator School – sous la direction de Marcelle Rey-Campagnolle (CNRS/CERN),

  • La deuxième dans le domaine de la physique médicale, secteur alors en plein essor,  avec l’organisation du cycle de symposiums « ACOBIO », sous la coordination d’Yves Lemoigne (CEA/CERN) sur des sujets tels que l’imagerie par résonance magnétique ou l’hadronthérapie

 

En 1998, le deuxième président, Giorgio Brianti (ret. CERN), a obtenu la reconnaissance de l’ESI par le CERN en tant qu’institut collaborateur.

Egalement en 1998, l’ESI a signé une convention de partenariat avec l’EFOMP (European Federation of Organisations of Medical Physics) qui, dans la suite des symposiums ACOBIO, a permis de lancer une nouvelle école thématique , ESMP – European School of Medical Physics – sous la direction d’Yves Lemoigne.

 

Désireux de poursuivre le développement de l’ESI, le troisième président, Manfred Buhler-Broglin (ret. CERN), a préparé le terrain pour le lancement d’une nouvelle école dans le domaine des détecteurs de particules en partenariat avec le laboratoire d’excellence régional ENIGMASS . Cette collaboration a été finalisée par Hans Hoffmann (ret. CERN), quatrième et actuel président de l’ESI, aboutissant à l’édition inaugurale en janvier 2014 d’ESIPAP - European School of Instrumentation for Particle and Astroparticle Physics – sous la direction du Pr. Johann Collot (Université Grenoble Alpes).

 

En août 2014, l’organisation au sein de l’ESI de l’école d’été du Master Erasmus Mundus BioHealth Computing (universités de Grenoble, Barcelone et Turin), a ouvert la voie pour la création d’une nouvelle filière dans le domaine du calcul scientifique appliquée à la santé sous la coordination du Pr. Philippe Sabatier (Université Grenoble Alpes).